Skip to main content

Destinataire(s) : Mairie de Villeurbanne

Villeurbanne : pour des repas sains dans les écoles primaires !

Deux fois trop ! Aujourd’hui, deux fois trop de viande et de produits laitiers sont servis aux enfants dans les cantines scolaires, en comparaison des quantités recommandées par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Cette aberration a des effets dévastateurs sur la planète (l’élevage est responsable de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, autant que le secteur des transports), mais aussi sur la santé des enfants, entraînant entre autres surpoids et obésité.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

A Villeurbanne, les enfants mangent en moyenne moins d’un repas végétarien par semaine. Pourtant les enfants mangent plus de 2 fois les apports journaliers recommandés en protéine ! Malheureusement l’influence des lobbies des industries de la viande et des produits laitiers font tout pour continuer à nous faire croire qu’il faut consommer des protéines animales tous les jours. Ils rentrent même directement dans les classes afin de faire croire aux enfants que la viande est essentielle à leur développement et nécessaire à tous les repas. Ainsi dès leurs plus jeunes âges les enfants prennent des habitudes mauvaises pour leur santé, la surconsommation de viande augmentant les risques d’obésité, de cancer et de diabète.

En octobre 2018, la loi agriculture et alimentation prévoit l’instauration d’un repas végétarien dans toutes les cantines scolaires à partir de novembre 2019, pour une période d’expérimentation de deux ans. Nous souhaitons accompagner les communes dans cette transition et les encourager à faire plus.

NOUS DEMANDONS DONC AU MAIRE DE VILLEURBANNE DE :

1/ INTRODUIRE DEUX REPAS VÉGÉTARIENS PAR SEMAINE À HORIZON 2020

Certaines communes montrent déjà la voie en proposant deux repas végétarien par semaine, et la fréquentation des cantines a augmenté! Il est urgent de favoriser la consommation de protéines végétales, par rapport aux protéines d’origine animale. Lentilles, pois chiches, soja, etc. sont d’excellentes alternatives, bonnes pour la santé des enfants et goûteuses. Mais il faut savoir les cuisiner et former le personnel de cantine en ce sens.

2/ AUGMENTER LA PART DU BIO DANS TOUTE LA RESTAURATION SCOLAIRE

De manière globale, c’est la qualité des repas servis à la cantine qui doit être améliorée : en favorisant le local et le bio, pour garantir une alimentation sans pesticides, sans OGM, sans additifs chimiques. De plus, la viande coûte cher. En consommer moins permet de dégager du budget pour acheter des produits de meilleure qualité : il s’agit tout simplement de consommer moins, mais mieux ! Pour le bien-être de tous et de la planète.

3/ INTERDIRE LA PRÉSENCE DES LOBBIES DANS LES ÉCOLES

Distribution de kits pédagogiques, animation dans les classes... Les lobbies de la viande et des produits laitiers, qui représentent des intérêts privés, ne doivent tout simplement pas intervenir dans les écoles.

Demandons à Monsieur le Maire de Villeurbanne de mettre fin à la surconsommation de viande dans les écoles.

#2FoisTrop

Lyon

Maps © Stamen; Data © OSM and contributors, ODbL


Commentaires

  • La municipalité de Villeurbanne a déjà fait des progrès important puisque des repas végétariens et des ingrédients issus de l'agriculture biologique sont déjà servis dans les cantines scolaires. Mais ces efforts notables, qui méritent d'être salués, doivent être poursuivis pour aller encore plus loin.
  • aider les enfants à consommer moins de viande
  • La viande rouge est cancérigène, les animaux sont maltraités dans les abattoirs et fermes-usines et on doit diversifier son apport protéiné

Mises à jour

2019-03-07 14:02:30 +0100

100 signatures atteintes

2019-03-06 18:10:10 +0100

50 signatures atteintes

2019-03-06 18:10:07 +0100

25 signatures atteintes

2019-03-06 18:10:05 +0100

10 signatures atteintes